Наказывает ли Бог ?

Avez-vous jamais faire des excuses pour les affaires qui n'ont rien à voir avec vous? Eh bien, ou presque pas. Si oui, alors vous pouvez comprendre mes sentiments, quand разговорившись à l'arrêt avec une fille sur la question de la foi, de Dieu et de la spiritualité, j'ai dû l'écouter elle est littéralement un barrage à des accusations de Dieu.

«Non, Il ne peut pas être! Eh bien, Il peut et il y a quelque chose, mais je ne veux pas qu'Il soit de ma vie! Laissez simplement me donnera de vivre tranquillement, j'en ai déjà assez. Eh bien, eh bien, comme peuvent l'appeler aimant! En effet, je n'ai rien fait de mal, tous essayé de les aider, de les traiter avec bienveillance. Et en réponse – un malheur! Pourquoi Dieu me punit!?» Et elle a commencé à énumérer les nombreux bouleversements de la vie, y compris les soins de son mari et les problèmes avec les parents.

Eh bien, que puis-je dire? J'ai appelé à l'aide de tous ses quelques rares sur ce point (et cela se passait il y a dix ans) connaissance des lois de Dieu, quelque chose est tenté de dire que dans le monde à venir pour tous les serez récompensé au mérite, que Dieu l'aime quand même, encore que... Tout est inutile. Bien sûr, maintenant je traiterait différemment, mais alors ce point est resté dans mon cœur et m'a fait réfléchir. Il en est ainsi? Dieu punit vraiment? Je n'ai pas eu de doute que Dieu sait ce qu'il fait, mais tout de même...

Poursuivant un travail pastoral, inévitablement confronté à des questions venant de gens, pourquoi l'un ou l'autre événement se produit dans leur vie. Et si quelqu'un vient chez le pasteur, dans 95% des cas – ce n'est pas la conversation à propos de joyeux événements, et sur les différents problèmes de la vie de la foi, et même tout simplement de la vie. La façon de prendre et de revivre une situation particulière? Comment comprendre pourquoi elle est née? Ai-je vraiment fait quelque chose pour que Dieu me punit? Pourquoi? Beaucoup de questions apparaît immédiatement, dès que croyant, je tiens à souligner, c'est chez le croyant un problème. En effet, les affres de la prend comme donnée – eh bien, c'est le cas, alors les deux circonstances. Quelqu'un peut-il croit au destin, à la prédestination, mais tout de même – de plus en connaissent les conséquences de la situation. Une autre chose – croyants. En effet, nous croyons qu'il ya un Dieu, Qui nous ont remis leurs vies, Qui nous aime, nous croyons qu'Il est avec nous, que nous sommes sauvés. Et donc, quand quelque chose arrive, les gens qui croient préoccupent non seulement les conséquences de la situation, mais plutôt sa raison – alors, j'ai fait quelque chose de mal? Dieu est avec moi? Ou je l'a fâché? Il m'est maintenant furieux? Dieu me punit?

Les saints pères, bien sûr, a répondu à ces questions, et peut-être qu'ils ne se produisent pas chez ceux pour qui la Philocalie – manuel. La plupart se produisent.

Par où commencer? Comme à l'approche de cette question? Comme le disait Cosma Barres, «voici la racine». C'est-à-dire le début de tout. Tout ce que nous avons maintenant, a eu son origine. C'est là, au début de l'histoire humaine, dans le jardin d'Eden, tout est accompli, la chute et les premières personnes ослушавшись de Dieu, à vivre de sa propre pensée. Et bien propre. Le prince de ce monde et le dieu de ce siècle a reçu la possibilité d'influer sur l'homme à travers ses péchés, et depuis, nous restons avec divisée de l'âme – et comme les bons, et de bons voulons être, et en même temps le mal évidemment ancré dans notre nature. Puissant en nous arrive notre «vieil homme».

Depuis le début de l'époque de l'âme de chacun de nous est un véritable combat. Rappelez-Vous De Job? Imaginez-vous, que même les spores de Dieu et de satan conduisent à cause de vous, maintenant, en ce moment. Et il est bien évident que Dieu et satan peuvent provoquer en nous une variété de sentiments, émotions, intentions, d'organiser les circonstances de notre vie, comme, par exemple, raconte Paul, «c'est pourquoi, nous, moi Paul, une et même deux fois voulu venir à vous, mais nous a laissé satan» (1Фесс.2:18). Et, Dieu et satan trouvent un morceau de «son» de la nature dans notre âme. C'est pourquoi l'apôtre Pierre nous avertit: «soyez sobres, soyez vigilants, car votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer» (1Пет.5:8).

Translated by Yandex.Translate and Global Translator

Page 1 de 3 12 3